samedi 23 avril 2011

Des croix de fer au faîte de maisons du Tablier

  
      La commanderie des Fossés-Châlons, située à Nieul-le-Dolent, dépendait de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem. Cet établissement religieux et hospitalier possédant des droits sur divers bien immobiliers situés dans le bourg du Tablier, les noms de certains de ses sujets habitant la paroisse nous sont connus :

- en 1626 : GUITTOT, Allexis PERCOT, marchand au bourg, (seul comme héritier de Jean PERCOT, mais aussi conjointement avec Nicollas PERCOT et Allexandre PERCOT), Victor PILLENIERE, Marie PILLENIERE et Louize PILLENIERE (tous trois héritiers d'André PILLENIERE), Perrine REAU (veuve de Mathurin JORI),
- en 1717 : Jeanne GALLERNEAU (veuve d'Alexis PERCOT et tutrice de ses enfants), Louize PILLENIERE, Mathurine FARCY (veuve de Jean GEORE),
- en 1752 : Alexis PERCOT, marchand au bourg du Tablier (comme fils et héritier d'Alexis PERCOT et comme acquéreur d'un bien auprès de Joseph PERCOT, héritier d'Alexandre PERCOT), CURATEAU, chirurgien, François GEORE, CAILLAUD, sénéchal,  et MASSE (à cause de CURATEAU, sa femme),
- en 1783 : Louis BRECHAUTEAU, maréchal-ferrant au bourg, et Alexis PERCOT, tisserand au bourg.

     Comme ailleurs, les maisons du Tablier relevant de l'Ordre de St Jean de Jérusalem portaient toutes une croix de fer " sur le lieu de plus éminent de la maison " qui témoignait ainsi, de façon très visible, de leur appartenance et de leurs obligations envers l'Ordre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire