jeudi 14 mars 2019

Questions sur la filature de Piquet au Tablier (Vendée)

   
     Sur leur site L@boratoire des internautes, les Archives de la Vendée viennent de déposer à l'adresse suivante http://www.laboratoire-archives.vendee.fr/Entraide/Points-de-detail/2019-02-La-filature-de-Piquet-Le-Tablier , deux questions  relatives à la filature de Piquet.

     Si vous pouvez y répondre, même partiellement, d'avance je vous en remercie.

En longeant les berges de l'Yon, on découvre les ruines de la filature de Piquet. Cette usine n'aurait fonctionné que quelques années, pourquoi ? 

Sur les bords de l'Yon, sur la commune du Tablier, se dressent les ruines d'une filature qui a commencé à fonctionner vers 1862. Connue sous le nom de Piquet, cette usine avait été édifiée à l'endroit où se trouvait l'ancien moulin à farine et à foulon, appelé Moulin de Renom (aussi Renon, Rénon, Reynon ou Raynon). 

Un incendie, au début des années 1870, serait peut-être à l'origine de sa fermeture. Est-ce exact ? 

Pourquoi l'ancien moulin portait-il le nom de Renom (ou de l'une de ses variantes) ?  

samedi 2 mars 2019

Le Tablier (Vendée), 1942. Renversée par sa vache


     Extrait du journal " La Dépêche Vendéenne " du dimanche 5 avril 1942 (Archives de la Vendée, 4 Num 434/15, vue 31/106) :



mardi 22 janvier 2019

Des pierres folles ou ordonnées dans les champs du Tablier (1843)



     - A La Roussière (?), la pierre folle du bas, cadastrée A 382,

     - A La Basse Roussière,  Le coteau de la pierre Nauline, cadastré A 432 à 437, la pierre portant ce nom étant située dans l'Yon,

     - Les pierres folles, parcelle cadastrée A 446 à 450,

     - La pierre folle d'en haut, cadastrée A 589,

     - Le pré de la pierre, cadastrée A 883 et 884,

     - Au nord-ouest des Jaunières,  Le champ des murailles, cadastré A 941 (A 685 et 686 au cadastre de 1982),
   
     - Près de La Girardière, Le champ des murailles, cadastré D 176, proche de  parcelles dénommées La douve, cadastrée D 178, et le champ des bareaux, cadastré D 179.

La Commission militaire de l'an II à La Rochelle et les habitants du Tablier (Vendée) et des environs


     Les Archives départementales de la Charente-Maritime conservent sous les cotes L 1258-1260 des dossiers de prévenus prisonniers faits par les troupes de la République à Luçon. Le classement est alphabétique, par lieu du domicile. Voici leurs noms pour Le Tablier et quelques paroisses environnantes :

     Tablier (Le) (Vendée) : Louis Bouchereau, journalier ; - Pierre Cailleau, sabotier ; - Pierre Crié, journalier ; - Jean Morineau, saunier ; - Louis Vincent, saunier.

     Chaillé-sous-les-Ormeaux (Vendée) : Pierre Berthelot, menuisier-tonnelier ; - Pierre Couturier, journalier ; - Jacques Dreneau, fermier ; - François Giraud ; - Pierre Grellier, le jeune, laboureur ; - Jacques Guyard, farinier ; Jean Herbreteau, journalier potier en terre ; - Louis Jolly, fermier ; - Jean Mathé, journalier ; - Pierre Paquereau, laboureur ; - Pierre Pilet, domestique ; - Charles Roulleau, journalier ; - Jean Roullet, journalier ; - Louis Théaud, marchand ; - Jean Tudéaud, journalier ; - Jacques Vinet, laboureur.

     Champ-Saint-Père (Le) (Vendée) : Marie Gendreau, journalière ; - François Martineau, journalier.

     Rosnay (Vendée) : Pierre Bigot, charpentier ; - Pierre Blayneau, farinier ; - Pierre Meunier dit La Noue, fermier ; - Jean Robin, journalier ; Pierre Robin, tailleur. 

     Saint-Florent-des-Bois (Vendée) : Jacques Chauveau, journalier ; - André GODARD, métayer ; - Jacques Gueschon, laboureur ; - François Joussay, laboureur ; - Jean Menanteau, métayer ; - Louis Menanteau, métayer ; - François Monereau, laboureur ; - Catherine Noret, veuve de Jean Ledoux, propriétaire.

     Saint-Vincent-sur-Graon (Vendée) : Jacques Poulailleau, journalier.

dimanche 11 novembre 2018

Ceux de 14-18, natifs du Tablier (Vendée)


     La base des Soldats de Vendée - 1914 -1918, accessible sur le site des Archives départementales de la Vendée (http://www.soldatsdevendee.fr/ ) permet d'accéder aisément à la liste - au 10 novembre 2018 - des conscrits natifs de la commune du Tablier.

     Celle-ci indique 253 Tabulérins : 251 recrutés à La Roche-sur-Yon et 2 à La Rochelle.

     Parmi eux : 17 BRECHOTTEAU, 11 BROCHET, 8 RAINEAU (et 3 RAYNEAU), 8 DRAPEAU, 8 MARTINEAU, 7 PELLETREAU, 7 PILLENIERE, 7 TROCQUIER, TROQUIER et TROQUIET, 6 BOUREAU ...

     Cette liste est à rapprocher de celles des soldats du Tablier Morts pour la France en 1914-1918 publiées sur ce blog les 24 mars 2018, 20 février 2015, 9 juin 2014, 7 juin 2012, 15 mai 2011, 13 mars 2011, 7 février 2010 et le 11 février 2010.

     A noter que deux Tabulérins furent élevés au grade de chevalier de la Légion d'Honneur (Hippolyte ARIVE,  Alcide BRECHOTTEAU en 1930)




mercredi 27 juin 2018

Le récit d'Augustin JEANNET (1818-1903) sur sa famille (Le Tablier, Vendée)


     Au début de l'année 1902, Augustin Aimé JEANNET, né à Chaillé-sous-les-Ormeaux le 5 juin 1818, alors veuf de Jeanne Victoire PERCOT (° 1.1.1818 au Tablier, + 03.1876) et âgé de plus de 86 ans, a dicté à son fils, Augustin (Auguste) Pierre Constant JEANNET (né le 22 août 1846 à Saint-Florent-des-Bois), ses souvenirs sur sa famille et notamment sur la participation de certains de ses membres à la guerre de Vendée :






mardi 29 mai 2018

Le Tablier (Vendée) dans les minutes des notaires de Fontenay-le-Comte de 1591 à 1625


 Les minutes notariales renferment énormément de renseignements susceptibles de nous intéresser, même si elles ont été rédigées par un notaire exerçant dans un lieu éloigné. Voici celles concernant Le Tablier passées à Fontenay-le-Comte entre 1591 et 1625, extraites de l'inventaire complet des analyses d'un choix de pièces (1578-1701) de notaires de cette ville, réalisé par les Archives de la Vendée :
    de Fontenay-le-Comte : analyses d'un choix de pièces (1578-1701)
3 E 35/11 - 18 août 1591 : Pierre Suyrat, seigneur de Lauberaye, demeurant paroisse de Notre-Dame d'Olonne, se rend acquéreur, pour 767 écus, des greffes de nombreuses paroisses vendéennes, dont celles du Tablier et de Nesmy. (Etude A (3 E 35) de Fontenay-le Comte. Notaire François Mesnard, années d'exercice, 1576-1603).
3 E 37/277 - 19 septembre 1610 : Gillon Prevost, veuve de Cantin Desprez, écuyer, sieur de la Fosse, y demeurant au village de Chambron à Ardin, afferme à Pierre Sirouet, marchand demeurant au Tablier, représenté par François Gordien, conseiller et élu pour le roi en l'élection des Sables d'Olonne, le tiers lui appartenant indivis avec Denis Chastaing de la seigneurie du Petit Salidieu, paroisses de Curzon, Saint Benoist et Saint Cyr (Etude E (3 E 37) de Fontenay-le-Comte. Notaire Nicolas Joly (années d'exercice, 1611-1632).
3 E 37/298 - 12 juillet 1620 : Michel Bechillon, écuyer, sieur de la Girardière, y demeurant paroisse du Tablier, ressort de Poitiers, donne reçu à Pierre Garnier, écuyer, sieur de la Maison Neufve, bailli de Gâtine à Parthenay, par les mains de Nicolas Chastigner, clerc dudit sieur de la Maison Neufve, de 3600 livres tournois, en déduction de la somme de 6000 livres tournois que ledit Garnier devait pour un total de 15150 livres pour le prix de la vente des maisons, terres ou seigneuries de Vieux Viré et les Bechets, paroisses d'Augé, de Saint Georges de Noisné et environs (Etude E (3 E 37) de Fontenay-le-Comte. Notaire Nicolas Joly (années d'exercice, 1611-1632).
3 E 37/301 - 21 mai 1622 : Gaspard de Simienne, sieur de la Coste et de Moyrant, capitaine et sergent major au régiment du Comte de Bury et gentilhomme ordinaire du roi, étant à Fontenay, donne procuration à Anthoyne du Mas, écuyer, sieur dudit lieu, de percevoir de Pierre Pallardy, sieur des Fournis, Pommeray et Sauzay ses frères, ou de M. de Maynard qui a baillé sa foi et parole pour eux, les rançons desdits sieurs Pallardy, Pommeray et Sauzay, prisonniers du sieur de la Coste, suite à la déroute du sieur de Soubise en avril dernier. Le 30 mai : reçu donné par ledit du Mas à Pierre Pallardy, sieur des Fournis, pour lui et pour Loys et Jehan Pallardy ses frères, demeurant à la Grassonniere au Tablier, de 1440 livres de rançon. - 22 mai : Jehan Mesnyer, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, fermier de la seigneurie de la Voulte de Boisse, à Saint Médard des Prés, afferme pour trois ans à Pierre Bonnet, laboureur à bras, demeurant audit Boisse, une chambre basse derrière le grand corps de logis de ladite seigneurie (Etude E (3 E 37) de Fontenay-le-Comte. Notaire Nicolas Joly (années d'exercice, 1611-1632).
3 E 37/307 - 2 décembre 1625 : contrat de mariage (solennités de l'Eglise) d'Isaac Boyvereau, marchand tondeur de draps, demeurant au faubourg des Loges de Fontenay, avec Susanne Durand, demeurant à Fontenay, fille de feus Louys Durand et de Jaquette Masson, demeurant au bourg du Tablier (vues 303 et 304) (Etude E (3 E 37) de Fontenay-le-Comte. Notaire Nicolas Joly (années d'exercice, 1611-1632).