lundi 1 octobre 2012

En 1851, l'ormeau de Sully s’affaisse au Tablier

   
     Au cours des dix premières années du 17e siècle, sur instructions d'Henri IV et de son ministre Sully, des tilleuls ou des ormes furent plantés près des églises qu'entouraient alors les cimetières. Parfois ils encadrèrent le monument (comme à Chaillé sous les Ormeaux du temps de l'ancienne église) et parfois ils furent placés en face de la porte principale de l'édifice, permettant ainsi aux habitants de la paroisse de se réunir sous les frondaisons lors de l'assemblée de la communauté tenue à l'issue de l'office dominical.
     Au Tablier, un arbre majestueux - dit " ormeau de Sully " - trôna " dans le cimetière" jusqu'au 24 août 1851.
     Ce dimanche-là en effet, à 14 heures, après une série de signes avant-coureurs ayant débuté un mois auparavant, le vénérable ormeau dont les branches s'entrelaçaient à son sommet et dont certaines ayant pris racine en terre formaient ainsi quatre arbres distincts, s'affaissa en partie sur lui-même dans un bruit assourdissant entendu à plus de 500 mètres.
     On peut imaginer la frayeur des enfants qui étaient alors réunis dans l'église pour le catéchisme !